Elle vivait dans la rue, mais ne demandait pas d’argent.

appartement assistance sociale chèques impayés contrôle femme âgée incohérences mère rationalité réception de chèques de sécurité sociale. revendication gouvernementale Sans-abri sécurité sociale serrurière somme d'argent soutien financier valises de documents Wanda Ritter Washington

Publié le 1 novembre 2023 par: Être Heureux #etrehrx

Pendant près de 16 ans, Wanda a vécu sans avoir un endroit qu’elle pouvait appeler chez elle. Elle a fait des efforts persistants pour convaincre les autres que le gouvernement lui devait une somme quotidienne de 100 000 $. Alors qu’elle déambulait dans les rues avec trois grosses valises remplies de documents et de chèques impayés, les gens la considéraient comme excentrique.

Publicité:

Ritter, qui était serrurière et mère de quatre enfants, a inlassablement démontré que le système de sécurité sociale l’avait laissée tomber pendant des années dans les rues animées de Washington.

« J’ai ressenti le besoin de me débarrasser de mes bagages », a-t-elle admis. « J’ai pensé que si je faisais quelque chose d’irrationnel, les gens me considéreraient comme folle », a-t-elle expliqué.

Publicité:

Un jour, Julie Turner, une assistante sociale de 56 ans, a entendu Ritter et s’est rendu compte qu’elle pourrait être sur quelque chose. Turner a examiné méticuleusement les documents de Wanda et a confirmé qu’elle avait besoin d’une aide financière, pas d’une intervention en santé mentale. Selon Turner, le gouvernement lui devait effectivement 100 000 $.

Mais comment Wanda a-t-elle accepté la situation ?

Ritter a commencé à recevoir des chèques mensuels allant de 300 $ à 900 $. Elle a choisi de ne pas encaisser ces chèques, craignant qu’il y ait quelque chose qui ne tourne pas rond, et les a plutôt renvoyés. Ritter a fait des démarches auprès de la sécurité sociale pour rectifier les incohérences, déclarant : « Si je les avais encaissés et réclamé plus tard une erreur, qui m’aurait cru ? »

Publicité:

Ritter a informé les journalistes locaux que même si elle n’en est pas totalement certaine, elle pense que le problème sera résolu une fois qu’elle aura le contrôle adéquat.

Avec l’aide de l’assistante sociale Julie Turner, Ritter a obtenu un appartement de 500 $.

À peine une semaine après que la nouvelle a éclaté, Ritter a reçu son premier chèque de sécurité sociale, d’un montant de 1 644 $.

Publicité:

Suivant: Découvrez une alternative écologique aux éponges jetables
Publicité:

Merci! pour vos partages

SUR LE MÊME THÈME

Laisser un commentaire